Introduction à l'humanisme

Note importante; Les textes qui suivent sont traduits, avec permission, du site COHE (Continuum of humanist Education) et sont la propriété exclusive  de IHS (Institute for Humanist Studies)

Auteur: Jeanine Fowler, Ph. D.


[Glossaire

Leçon 1 - 2 - 3 - 4

le glossaire du cours s'ouvre dans une fenêtre séparé 


Développer le potentiel humain sans la religion

Leçon 2 : Les rites de passage



Conseil: Placer votre curseur au-dessus d'un mot souligné pour en voir  instantanément la définition. Vous retrouverez tous ces mots dans le glossaire.

Initiation à l'âge adulte

Les occasions importantes dans la vie d'une personne durant sa vie sont fréquemment célébrées par des cérémonies appelées rites de passage. De nombreuses religions et cultures ont des cérémonies pour le rite de passage qui marque la transition de l'enfance à l'âge adulte. Elles peuvent ne concerner que les mâles d'une religion , comme les Bar Mitzvah, chez les ultra-orthodoxes juifs ou les deux sexes. Certaines sectes juives, dont certains courants du judaïsme orthodoxe, ont adopté une cérémonie pour les filles, aussi, appelé un Bat Mitzvah.

Père et fils

Généralement les cérémonies d'initiation marquent un transfert de responsabilités à l'adolescent dans sa propre vie religieuse et ses croyances. Les humanistes n'ont généralement pas de cérémonies pour marquer cette occasion, bien qu'ils reconnaissent qu'il est important pour les jeunes de se sentir accepté dans le monde des adultes quand ils atteignent le niveau approprié de maturité. Les fêtes profanes pour marquer un dix-huitième anniversaire sont devenus monnaie courante en occident et ces cérémonies ont tendance à célébrer cette transition importante. En Scandinavie, il existe une cérémonie à laquelle tous ceux qui ont atteint l'âge de voter sont invités à l'Hôtel de Ville pour une réception, reflétant ainsi les nouvelles responsabilités civiques des jeunes en âge de voter.

Mariage

Puisque les humanistes ne croient pas à une divinité et qu'ils ne se marient généralement pas dans une église, synagogue, temple sikh (un lieu de culte Sikh), ou autres, aux États-Unis, certains humanistes se marient dans une église unitarienne universaliste. Dans la société occidentale contemporaine, beaucoup de couples vivent ensemble en tant que « partenaires » et, pour diverses raisons personnelles à chaque couple, préfèrent ne pas se marier, donc le mariage n'est plus tout à fait « l'institution » qu'il était par le passé. 

Marie et femmeMais en dépit de tendances modernes, de nombreux humanistes continuent d'accepter que le mariage est une relation idéale dans laquelle deux personnes expriment un engagement ferme vis-à-vis de l'autre. Toutefois, être marié à une autre personne pour le reste de sa vie n'est pas un engagement à prendre à la légère et il n'est pas un parcours toujours facile dans la vie. Ainsi de nombreux humanistes sont en faveur des couples vivants ensemble un certain temps, avant d'entreprendre l'étape plus sérieuse du mariage. Mais si un couple décide de se marier, ils voudront probablement célébrer leur mariage d'une manière spéciale. Le mariage humaniste est un contrat civil et non un contrat religieux et, bien que le contrat civil soit essentiel pour qu'un mariage soit légal, la cérémonie peut avoir le même type d'envergure et de planification personnelle que la cérémonie d'accueil d'un bébé.


Pendant la majeure partie de l'histoire humaine le mariage a généralement été sous le contrôle des autorités religieuses. Mais au cours des deux derniers siècles, ce sont les autorités civiles qui ont de plus en plus pris en charge un tel contrôle. Dans certains pays, comme la France et les Pays-Bas, seules les cérémonies de mariage civil sont reconnues juridiquement. Ces cérémonies laïques sont menées par un représentant du gouvernement dans un bâtiment civique, comme une mairie. Si un couple veut une cérémonie religieuse, celle-ci est effectuée séparément, en plus du mariage civil juridiquement valide. Les lois sur le mariage aux États-Unis varient d'un état à l'autre mais, en général, tout groupe religieux peut célébrer des mariages juridiquement valides, ainsi que plusieurs représentants de différentes autorités civiles comme les juges et les juges de paix. Cependant, les humanistes non religieux ne sont généralement pas en mesure de mener de telles cérémonies à moins que leurs provinces aient des dispositions spéciales à cet effet. Les lois sur le mariage sont parfois influencées par l'héritage religieux distinctif de l'état où on se trouve. Par exemple, la Pennsylvanie a une longue tradition de Quakers et d'autres « églises dissidentes » qui n'acceptent pas un clergé. Dans ces cas, un mariage ne nécessite pas de célébrant légal : le mariage n'est considéré juridiquement valide que si le couple déclare publiquement qu'il en est ainsi. 

Mari et mari

Dans certains états des États-Unis tout couple vivant ensemble depuis un certain temps, constitue un couple marié dans un mariage de « droit commun », pour autant qu'elles soient de sexe opposé. Dans d'autres états une licence de mariage et une cérémonie sont essentielles. Dans la plupart des régions du monde il est interdit aux couples de même sexe de se marier légalement, bien que cela commence à changer dans certains pays comme le Canada, le Danemark, la France et les Pays-Bas et certaines parties des États-Unis. Mais même lorsque les couples de même sexe peuvent se marier légalement, des officiants humanistes et même certains membres du clergé libéral, peuvent officier lors de cérémonies de mariage qui ne sont pas juridiquement contraignantes. La plupart des humanistes soutiennent le mariage gay et les unions civiles.


La Loi sur le mariage en Angleterre se situe quelque part entre l'approche strictement laïque de la France et le pluralisme souple des États-Unis. En Grande-Bretagne des mariages juridiquement valides ne peuvent être menées que par certaines religions officiellement reconnues, ou par des registraires de mariage gouvernementaux. Selon la loi actuelle en Grande-Bretagne, les minorités religieuses ont le droit de procéder à des cérémonies religieuses à condition qu'elles se déroulent dans un bâtiment officiel qui a été préparé pour les mariages. Une fois la procédure nécessaire pour l'inscription effectuée et une cotisation payée, le "General Register Office" certifie que le bâtiment particulier est autorisée à célébrer des mariages sans qu'un greffier soit présent, par une personne nommée par le groupe religieux.


Une période d'un an doit s'écouler avant que des mariages légaux puissent avoir lieu. Ces règles s'appliquent non seulement aux hindous, juifs, sikhs et aux communautés musulmanes, mais à des églises ou chapelles non-conformistes aussi. Jusqu'au milieu des années 1990, le mariage devait avoir lieu soit dans une église ou une chapelle, ou dans un bureau du registraire municipal. Ces jours-ci en Grande-Bretagne il peut se tenir dans une variété de lieux en autant que ces lieux ont été enregistrés avec les procédures appropriées par l'Office du registraire général. Il est important de noter qu'un mariage laïque - comme en France ou dans un bureau du registre britannique - n'est pas nécessairement un mariage humaniste. Contrairement à un mariage humaniste, trop souvent, la cérémonie ne permet pas autre chose qu'une déclaration personnelle minimaliste ou rien du tout. Ainsi de nombreux humanistes ont deux cérémonies, une civile et puis une autre plus personnelle.


En Grande-Bretagne de nombreux groupes minoritaires religieux tels que les hindous, les bouddhistes et les sikhs considèrent encore les deux cérémonies (dans leur cas civile et religieuse) comme normales et préfèrent tenir deux mariages, même si leur communauté religieuse particulière est en droit d'effectuer une cérémonie légale. Dans de nombreuses autres régions du monde le double mariage est devenue une tradition. Le mariage civil suivi d'un mariage personnel peut ajouter une dimension emballante et significative à cet événement important de la vie humaine. Elle peut permettre à un couple d'interpréter le mariage selon leurs convictions et leur donner l'occasion d'exprimer l'amour qu'ils éprouvent pour l'autre d'une manière unique. 

Couple heureuxPour les humanistes, c'est la relation entre les deux personnes qui constitue une préoccupation majeure et non pas le contrat civil. Pour cette raison, peut-être que certains couples qui souhaitent exprimer leur amour mutuel et leur engagement l'un avec l'autre pourraient le faire lors d'une cérémonie de mariage qui ne serait pas légalement enregistrée. Certains couples vivant ensemble comme partenaires peuvent profiter de ce genre de cérémonie de mariage dans laquelle ils peuvent exprimer leur amour, le respect et l'engagement de chacun envers l'autre, sans un contrat juridique. En effet, ce ne sont pas tous les couples d'aujourd'hui qui considèrent le mariage comme nécessaire à une relation déjà mature, intime, dans laquelle les deux individus se sentent bien. Ici, un certificat de mariage a peu de chances de faire une différence pour une relation déjà stable. Une relation harmonieuse et équilibrée, dans laquelle le couple a un bon partenariat, n'est ni blessée, ni renforcée par un morceau de papier légal.

Cérémonies Personnelles

Écrire les paroles de sa cérémonie de mariage peut s'avérer une manière naturelle et expressive de personnaliser la célébration, comme l'illustrent les extraits suivants:


Nous nous sommes trouvés tard dans notre vie, après avoir vécu beaucoup d'épreuves et de déceptions. Nous sommes à la fois réalistes et honnêtes au sujet de la permanence de nos sentiments, qui peuvent changer nous en sommes conscient. Mais nous pensons que non. Nous promettons d'être fidèles et de soutenir l'autre et de continuer à bâtir sur notre relation actuelle et l'amener à un état de permanence et de bonheur à partir de nos expériences partagées. (Teresa Green, une étudiante et femme d'âge mûr avec l'expérience du divorce)


Je suis venu ici aujourd'hui pour t'exprimer à toi [nom] et à d'autres tout l'amour que j'ai pour toi. Je veux que vous sachiez que cet amour sera pour toujours. J'espère que notre amour continuera de grandir au fil des ans. Je m'efforcerai de faire de mon mieux et d'apporter bonheur et plaisir dans ta vie. Les mots ne peuvent exprimer ce que je ressens pour toi, mais j'espère que d'une certaine façon je peux te montrer combien je t'aime. Je veux que tu te rappelle toujours que tu es la meilleure chose dans ma vie. Je me rends compte que tout ne sera pas toujours simple, mais le mariage est quelque chose qui doit être cultivé en permanence, pour que nous fassions ce voyage dans la vie sur la même route. Tu m'inspires et me stimules pour ce voyage, et me remplis de chaleur. Je te connais suffisamment bien pour être en mesure de savoir que je veux passer le reste de ma vie avec toi. Tu compte plus que tout pour moi [nom] et plus encore. (Claire Temby, Tracey Fawcett, Helen Watkins, Nicola Coles, un groupe d'élèves à un atelier sur les rites et les cérémonies humaniste)


J'aime la façon dont
Tu es totalement incompris par
Tout le monde, sauf moi.
Je crois Que tu as quelque chose en toi
Que j'ai aussi en moi -
Que je ne vois jamais,
Sauf quand je suis avec toi.
Donc je suppose que nous allons devoir continuer
De cette façon compliquée
Mais combien amusante,
Parce que, vois-tu, le problème est qu'à côté de toi
Mes autres amis
Ne brillent plus.


(Sarah Balfour, une étudiante qui aime la poésie)


Dans l'écriture d'une cérémonie à caractère personnelle, il est possible d'exprimer et de partager des émotions, de la joie et de la solennité avec sa famille et amis d'une façon très intime. Que l'enregistrement légal du mariage ait lieu avant, après ou pas du tout, le mariage planifié peut avoir lieu n'importe où - à la maison, dans un jardin, dans un hôtel, dans un château, à la mer, ou au cœur de la campagne. Et la cérémonie peut être remplie de votre musique préférée, de poésie et de mots personnels qui expriment l'amour mutuel et l'engagement entre deux personnes. Il est particulièrement sensible aux besoins individuels, avec des informations non seulement pour ceux qui recherchent un mariage légal, mais aussi pour ceux qui souhaitent rester des partenaires, ceux qui sont divorcés, ou gay.


Le format de la cérémonie peut varier, mais il est habituel de débuter par une sorte d'entrée spéciale du couple accompagné par la musique. Un discours d'introduction du célébrant qui dirige la cérémonie est fait par la suite, d'abord pour souhaiter la bienvenue à tous et expliquer le but de l'occasion, et également de fournir des informations plus générales sur le mariage. Si un mariage proprement humaniste est célébré, le célébrant pourra expliquer quelque chose sur la nature de l'humanisme à ce point, mais il n'est pas nécessaire que seuls les mots humanistes soient prononcés, de la poésie ou des mots personnellement composé peuvent être utilisés dans le discours d'ouverture.


La partie la plus importante de la cérémonie sera l'affirmation de l'amour que le couple vouera à l'autre. Quelques mots de clôture suivront généralement et le couple pourra sortir au son de la musique. Les symboles sont parfois utilisés dans les cérémonies. La plus courante est l'échange des anneaux, mais les bougies qui représentent la lumière de l'amour et des fleurs pour le parfum de l'amour en pleine éclosion, sont parfois utilisées. Le cœur de la cérémonie sera les "vœux", les déclarations d'amour et les déclarations d'engagement de la part du couple. Puisque le mariage est personnalisé, il y a une réelle occasion ici de démontrer la vraie sensibilité émotionnelle de la cérémonie qui doit être communiquée par ces précieuses paroles. Certains peuvent faire une déclaration personnelle, d'autres peuvent souhaiter répondre aux questions du célébrant. Les humanistes ne sont pas favorables généralement au mot « vœux» puisque le terme à une connotation religieuse qui suggère qu'il ne doivent pas être rompus. Il est important que, même si de nombreuses personnes souhaitent être ensemble pour la vie, il n'y ait pas de culpabilité ou de blâme adressé à ceux qui, plus tard, ne peuvent ou ne veulent pas s'acquitter de leurs vœux.


Parce que c'est un moment particulier, un couple peut  souhaiter se promettre d'être ensemble « pour toujours », même si un couple humaniste saura qui c'est vraiment pour une seule vie. Leurs promesses sont dans la joie de ce moment, à la lueur d'un nouvel amour. Être amoureux est un état heureux, à travers lequel on voit le monde positivement, et dans ces moments on pense rarement à la fin de vie. Alors que la planification d'une cérémonie peut être amusante, elle est aussi  une occasion d'exprimer les expressions plus profondes de l'émotion et de la spiritualité ; humaniste en nous. Ces paroles peuvent être dites par les deux participants, ou chacun peut composer ses propres mots. L'opportunité d'exprimer ce que l'on ressent à une occasion aussi spéciale doit être sans contrainte.


Bien que beaucoup de gens se retrouvent dans une relation amoureuse, nous sommes tous très conscients de l'amour qui a mal tourné dans de nombreux mariages et relations - parfois après de nombreuses années de vies communes. Bien que la séparation et le divorce sont ouvertement répandus dans le monde d'aujourd'hui, il est probable qu'une séparation mal dissimulée entre mari et femme caractérise de nombreux mariages du passé, surtout lorsque le divorce était difficile pour une femme et aussi honteux pour un homme.


Même dans le monde d'aujourd'hui, le catholicisme romain déplore le divorce, et de nombreux pasteurs protestants refusent de célébrer des cérémonies de mariage pour les divorcés. Pour la plupart des hindous, musulmans, sikhs ou des femmes juives orthodoxes, ce serait une honte de divorcer de leurs maris, et pour certaines il est presque impossible de le faire (et pourtant, dans certaines de ces traditions, les hommes peuvent divorcer de leurs épouses en affirmant simplement leur intention).


Faire un vœu dans un contexte religieux d'aimer l'autre "jusqu'à la mort" n'est pas raisonnable, car l'amour peut s'estomper pour toutes sortes de raisons négatives et se modifier en acceptation tolérante ou pire encore en haine ou indifférence. Dans le passé, les femmes surtout, avaient à supporter leur sort, aujourd'hui la plupart de ceux qui sont perpétuellement malheureux dans un mariage peuvent obtenir leur liberté. La détresse d'un divorce est peut-être la pointe de l'iceberg par rapport à la détresse continue de vivre avec quelqu'un qui n'est plus aimé. Parce que l'humanisme met l'accent sur la qualité dans la vie individuelle et sociétale, elle est favorable aux couples qui voudraient mettre fin à un mariage qu'ils jugent irrécupérable.

Haut de page


Exercice de réflexion critique


Quelques questions à vous poser et à méditer :


• Vous êtes où n'êtes pas une personne religieuse. Qui que vous soyez, préférez-vous vous marier dans un édifice religieux traditionnel ?


Si oui, pourquoi ?


• Pensez-vous que le mariage devrait être pour la vie ?


Pourquoi, ou pourquoi pas ?


• Quelle importance accordez-vous aux voeux dans une cérémonie de mariage ?


Donnez les raisons de votre réponse.


• Pensez-vous que le mariage est une institution démodée dans la société d'aujourd'hui ?


Donnez les raisons de votre réponse. Haut de page


Travaux pratiques


Essayer de découvrir ce que d'autres pensent au sujet des questions ci-dessus et enregistrez vos résultats.


Haut de page

Leçon 1 - 2 - 3 - 4